Qui sommes-nous?

Le nom « Toufouk Tenéré » qui se traduit par « Soleil du désert », vient du Tamasheq, la langue parlée dans l’Aïr. Cette langue est celle des Touaregs, un peuple nomade du Sahara.

Nous avons choisi ce nom car il correspond d’une part à l’image typique que l’on se fait de la région. D’autre part le soleil est une ressource naturelle sur laquelle nous fondons de grands espoirs comme alternative énergétique.

De fait, l’idée initiale du projet est d’améliorer le quotidien des habitants de la région grâce à l’énergie solaire. Le photovoltaïque se présente en effet comme une alternative intéressante pour l’accès à l’eau. Ainsi, le soleil qui s’est souvent manifesté comme un fléau dans cette région, pourrait devenir une richesse.

L’association Toufouk Tenéré – Soleil du désert, est née lors d’un voyage, entre amis, partis à la découverte du Nord Niger, dont l’un d’entre nous est originaire.

Là-bas nous avons passé quelques semains dans la vallée de Tidène, à 80 km d’Agadez, au beau milieu des premières montagnes de l’Aïr.

Nous y avons été accueillis plus que chaleureusement par les familles de paysans. Mais, en vivant une semaine avec ces personnes, nous avons aussi dû constater le grand dénuement dans lequel ils vivent. Cette situation a conduit les habitants à nous demander de les soutenir.

De retour en Belgique, nous avons voulu faire en sorte que cette demande ne reste pas lettre morte et, avec d’autres personnes sensibles à la problématique, nous avons créé l’association « Toufouk Tenéré – Soleil du désert ».

Le projet

Notre ASBL s’est donné pour mission d’améliorer les conditions de vie de la population dans la  région l’Aîr. Dans cette région, la plupart des familles vivent du maraîchage.

Néanmoins, il est pratiqué dans des conditions très difficiles, vu le climat extrême avec des sécheresses à répétition et la menace récurrente de crises alimentaires.  Les revenus de leurs productions sont bien insuffisants pour permettre aux habitants de se nourrir, se loger, s’outiller, se soigner, d’accéder à l’électricité, à l’eau potable, d’envoyer les enfants à l’école.

Cette situation précaire a poussé la population locale à nous exprimer une demande : lui apporter un soutien dans une démarche qui vise à améliorer les conditions de vie. Afin d’y répondre, nous voulons contribuer à développer leur activité agricole, à soutenir l’accès à l’eau potable pour tous, à la santé et à l’éducation pour les plus jeunes.

Les défis sont nombreux. Dans un premier temps, notre priorité est de construire un puits alimenté par l’énergie solaire afin de donner accès à l’eau potable. Nous sommes convaincus que ce sera déjà un pas important pour combattre la vulnérabilité de la population et contribuer au développement local.

Nous avons plusieurs activités de financement prévues telles que l’organisation d’événements culturels, la participation à des festivals, la vente de l’artisanat touareg, ainsi que la présentation d’une subvention des organismes gouvernementaux et des entreprises privées.

Galerie d’images